• Love hina

    Auteur : Ken Akamatsu

    Genre : shônen

    Nombre d’épisodes : 25 + 3 OAV + 2 Spéciales

    Editeur de l’anime : déclic image

    Nombre de manga : 14 (série complète en France)

    Editeur : Pika édition

                Qui ne connaît pas love Hina c’est un grand classique qui a su faire ses preuves, mais bon comme tout le monde n’est pas parfait voici une présentation de la série et de ses personnages pour que vous aussi vous entriez dans le monde un peu fou de love hina. Love hina est un cocktail d’amour, d’humour, de jeune femmes peu vêtu et d’aventure pittoresque.

    Bienvenue à la pension Hinata !<o:p></o:p>

    1-     les personnages<o:p></o:p>

    Image Hosted by ImageShack.us      Kaolla Su<o:p></o:p>

    On ne connaît pas son pays d’origine, mais cette collégienne à grâce à cette inconnue des goûts très spéciaux et un caractère extrêmement sociable. C’est une inventrice qui provoque son lot de catastrophe avec ses créations. Lors de la lune rouge, un drôle de phénomène se produit qui révèle un autre aspect de sa personnalité…

    Image Hosted by ImageShack.us      Shinobu maehara<o:p></o:p>

    Collégienne, extrêmement timide et qui n’est pas douée pour les études ; elle n’a que quelques amis et passe inaperçue dans sa classe. C’est à la pension qu’elle trouve sa place et prend alors en charge l’administration des taches ménagères. Elle est amoureuse de keitarô mais n’ose lui avouer ses sentiments.

    Image Hosted by ImageShack.us      Motoko Aoyama<o:p></o:p>

    Lycéenne, elle doit terminer ses études pou pouvoir reprendre le Dojo familiale. Fine lame, elle ne supporte pas la présence de Keitarô et accepte encore moins ses simples erreurs. Mais le temps va adoucir ses mœurs…

    Image Hosted by ImageShack.us      Naru Narusegawa<o:p></o:p>

    Tutrice bénévole, elle est belle, studieuse et gentille. Mais elle cache un caractère quelque peu emporté qui se manifeste surtout en présence de Keitarô. Sa tendance à passer des heures à réviser, lui on abîmé les yeux, elle doit maintenant porter de grosses lunettes. Elle est attirée par les hommes qui ont de l’assurance.

    Image Hosted by ImageShack.us      Mutsumi Otohime<o:p></o:p>

    C’est une tête en l’air, elle souhaite intégrer <st1:personname w:st="on" productid="la Todai. Douce"><st1:personname w:st="on" productid="la Todai.">la Todai.</st1:personname> Douce</st1:personname> mais très maladroite, elle a le caractère d’un garçon. Elle forme avec Naru et Keitarô le trio des Rônin. Grande fan d’encornet et de pastèque, elle garde toujours le moral malgré ses problèmes.

    Image Hosted by ImageShack.us      Mitsume Konno<o:p></o:p>

    Surnommé Kitsume, elle passe son temps à boire et à faire la fête. Elle est sensée être la plus responsable vu son age ; mais au contraire, elle se repose sur les autres et passe plus de temps à créer qu’à résoudre des problèmes.

    Image Hosted by ImageShack.us      Keitarô Urashima<o:p></o:p>

    Il est le manager de cette pension de filles. Maladrois et pas très intéligent, il n’a pas d’amis. Cependant, il est persévérant obstiné et à bon cœur. Il représente un des fantasmes japonais qui est « même moche et sans intérêt, en étant gentil, on peut obtenir la plus belle des femmes ». Il est passionné de Puripuka, qui consiste à faire des photos à thème prises en photomaton.

    Personnages seulement dans l’animé<o:p></o:p>

    Kentarô Sakata<o:p></o:p>

    Rival de Keitarô, riche et beau parleur, il a jeté son dévolu sur Naru. Pour la conquérir et en faire une idole, il va utiliser toute sa technique de séducteur.

    Mei Narusegawa<o:p></o:p>

    C’est la petite soeur de Naru, elle adore sa soeur mais n’aime pas vraiment Keitarô. Elle apparaît après une fugue. Dans le manga, elle n’apparaît que brièvement dans le dernier volume.

    2-  le résumé<o:p></o:p>

    Keitarô s’accroche à son souvenir d’enfance et à sa promesse faite à la seule fille qu’il n’est jamais connu. Pour cela, il tente d’entrer à la prestigieuse université de Tokyo, <st1:personname w:st="on" productid="la Toda￯. Ayant"><st1:personname w:st="on" productid="la Toda￯.">la Todaï.</st1:personname> Ayant</st1:personname> déjà échoué deux fois, ses parents ne veulent plus l’héberger. Il se retrouve alors sans domicile et doit se trouver un emploi temporaire qui lui permettrait de se trouver un logement pour étudier.

    Image Hosted by ImageShack.us

               C’est un coup de fil de sa grand-mère qui va lui donner cette chance. Il se rend alors dans son quartier d’enfance pour demander à sa grand-mère de le laisser loger dans l’auberge qui est en fait devenu une pension pour jeunes filles.

    En arrivant, il décide de prendre un bain en plein air, seulement le bain est occupé par les jeunes pensionnaires qui ne voient pas son arriver d’un bon œil. Il se voit alors attaqué de toute part et frôle la mort, conscient de son erreur, il se prépare à partir quand sa tante Haruka intervient et lui annonce qu’il devient le nouveau manager de la pension.

    Image Hosted by ImageShack.us

    En prenant ses nouvelles fonctions, il va devoir gérer avec des jeunes filles aux caractères très variés qui ne sont pas forcement d’accord pour avoir un homme en fonction de gérant. Keitarô devra alors braver toutes les épreuves pour tenir la pension mais aussi pour tenter de rentrer à <st1:personname w:st="on" productid="la Todai. Loin"><st1:personname w:st="on" productid="la Todai.">la Todai.</st1:personname> Loin</st1:personname> d’être idiot en fait en fait, il va se rapprocher de Naru qui elle aussi tente d’entrer à la todai pour une promesse faite à un garçon quelque année auparavant. Mais vont-ils y arriver ? Vous le saurez en regardant ou lisant les love hina…

    <palign=center>Image Hosted by ImageShack.us</palign=center>

    Conclusion : <o:p></o:p>

                La conclusion de la série laissant de nombreuses questions en suspend, c’est pour cela que les studio Xebec, nous proposes un love hina spécial composé du 25ème épisodes et des deux spéciales. Ceux-ci  nous permettent d’éclaircir les points noirs et d’enfin voir une conclusion franche et réaliste.

                   Quelques reproches sont tous de même à faire le choix des couleurs n’est pas forcement le plus pertinent, le chara design de Uno Motoko est beaucoup moins fin que celui de Mangaka. Un point fort ressort tout de même de la version animée, c’est son originalité face à la version papier. Le studio prend des libertés sur les personnages, l’histoire est sur le traitement technique du récit. Et ce pour le plus grand plaisir des fans.

  • Commentaires

    1
    kawaiigarden
    Vendredi 9 Juin 2006 à 14:01
    Comment ne pas aimer Love Hina?
    Super anim?oi j'adore Motoko, la femme samourai.
    Tous les personnages ont une personnalit?ui leur est propre et c'est tr?amusant.

    http://kawaiidramasland.oldiblog.com
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :